À la Quenique, les premières communautés néolithiques nous ont laissé de nombreux outils ou des éclats taillés. Aux âges préromains, la Quenique deviendra le lieu de nécropoles : tombes plates de l’Âge du bronze et sépultures sous tombelles au premier Âge du fer (dit Hallstatt).La plupart des objets sont conservés aux Musées royaux d’art et d’histoire à Bruxelles.

Le blason de la commune fait mention des tombelles celtes dans son premier quartier :

pasted-graphic